PREMU: Mission de supervision de la mise en œuvre des activités de branchements sociaux et réactivation d'abonnements à Tiassalé; N'Douci; Agboville; N'Zianouan; Beoumi; Ferkessédougou et Korhogo du 14 au 25 Octobre 2020 PRICI:Mission virtuelle en vue de la clôture du financement additionnel du projet, du 22 au 25 septembre 2020 PREMU: Séminaire d'adoption du plan d'action issue de l'audit technique des contrats et conventions du secteur de l'eau par le ministère de l'Hydraulique les 16 et 17 septembre 2020 PIDUCAS: Mission virtuelle de supervision de la Banque Mondiale du 23 au 25 juin 2020 PREMU: Indemnisation des personnes affectées par les travaux de renforcement de l’alimentation en eau potable dans les centres urbains de TIASSALE et KORHOGO PREMU: Séance de sensibilisation sur le VIH/SIDA à Tiassalé du Dimanche 1er au Lundi 02 Mars 2020 PIDUCAS: Réunion hebdomadaire sur le Suivi des activités du Projet chaque Jeudi à la Salle de Conférence de CC-PRICI PACOGA: Recrutement d’un(e) Comptable du Projet d’Assainissement et de la Résilience Urbaine (PARU) PACOGA: Recrutement d’un(e) Responsable Administratif(ve) et Financier du Projet d’Assainissement et de la Résilience Urbaine (PARU) PACOGA: Recrutement d’un(e) Spécialiste en Sauvegarde Environnementale du Projet d’Assainissement et de la Résilience Urbaine (PARU) PACOGA: Recrutement d’un(e) Spécialiste en Passation des Marchés du Projet d’Assainissement et de la Résilience Urbaine (PARU) PACOGA: Recrutement d’un(e) Consultant(e) en levés topographiques du Projet d’Assainissement et de la Résilience Urbaine (PARU) PACOGA: Recrutement d’un(e) Spécialiste en Sauvegarde Sociale du Projet d’Assainissement et de la Résilience Urbaine (PARU)

PARU: RECRUTEMENT D’UN(E) SPECIALISTE EN SAUVEGARDE ENVIRONNEMENTALE

Placé sous l’autorité du Coordonnateur l’expert en sauvegarde environnementale devra s’assurer de la mise en œuvre des tâches assignées aux agences d’exécution dans le cadre de leur mission de suivi environnemental et social du projet telle que définie dans la convention d’appui. Il devra, en outre :

-          divulguer les instruments de sauvegarde environnementale notamment le CGES auprès des acteurs clés de la chaine de mise en œuvre du projet (structures techniques, mairies, populations, entreprises de travaux, missions de contrôle, etc).;

-          former les acteurs clés (directions techniques mairies, communautés villageoises, etc.) sur les mesures de suivi et de surveillance environnementale et sociale et la mise en œuvre des dispositions sécuritaires et sanitaires du GGES et des PGES ;

-         

-          conduire le processus de screening environnemental et social des sous-projets ;

-          élaborer les termes de référence (TDR) en vue de la conduite d’évaluations environnementales et sociales pour les sous- projets ayant un impact/risque modéré, substantiel ou élevé  ;

-          élaborer un rapport d'exécution présentant une analyse globale du niveau de prise en compte du volet environnement par le projet dans la perspective de l'élaboration du ????

-          vérifier ou intégrer les clauses environnementale et sociale dans les contrat de la mission de contrôle et de l’entreprise.

-          analyser les données de la surveillance et du suivi environnemental et proposer des mesures d’amélioration de la gestion environnementale des sous-projets et des activités ;

-          coordonner et superviser le renforcement des capacités des agences d’exécution et des communautés bénéficiaires du projet sur les questions environnementales et sociales dans les sous projets;

-          faire valider les rapports de Constat d’Impact environnemental et Social (CIES) et d’Etude d’Impact Environnemental et Social (EIES) par l'Agence Nationale de l’Environnement (ANDE) ;

-          préparer les clauses environnementales et sociales et s’assurer de leur prise en compte dans les Dossiers d’Appel d’Offres (DAO) ;

-          s’assurer de l’élaboration du PGES-Chantier, PAE, PPSPS et du PPGED par l’entreprise en charge des travaux et de son approbation par la Mission de contrôle ;

-          S’assurer de la mise en œuvre effective du PGES, PAE, PPSPS, du PPGED et des séances d’information et de sensibilisation des populations par les entreprises ;

-          évaluer, réexaminer et contrôler en liaison avec l’ANDE, la conformité des activités avec le CGES ;

-          s’assurer que chaque acteur de la chaine de mise en œuvre des aspects de sauvegarde environnementale et sociale remplit convenablement ses missions conformément aux arrangements institutionnels contenus dans le CGES.

-          participer aux revues environnementales et sociales trimestrielles ;

-          préparer et transmettre au Coordonnateur les rapports de suivi trimestriel/annuel sur les aspects environnementaux et sociaux ;

-          vulgariser le mécanisme de gestion des plaintes du projet contenu dans le CGES et le CPR et le mettre en collaboration avec les autres partenaires au projet ;

-          participer à l’élaboration des plans de travail et de budget annuels en définissant les besoins en études, formation et toute autre activité en matière de sauvegarde environnementale et sociale ;

-          participer à la mise en œuvre des recommandations (relatives aux aspects de sauvegarde environnementale) des rapports des missions d’appui à la mise en œuvre de la Banque mondiale portant sur le PARU,

-          toute autre responsabilité ou tâche qui pourrait lui être confiée par le Coordonnateur allant dans le sens de l'amélioration du suivi du Projet et la réalisation des objectifs de la cellule de coordination du Projet

IV-    QUALIFICATIONS ET EXPERIENCES REQUISES

Le ou la spécialiste en Sauvegarde environnementale devra :

-          avoir un Diplôme BAC + 5 années minimum en science de la nature (Écologie, Biologie, Botanique, etc.), en environnement, géographie , Foresterie , génie sanitaire et Environnement ;

-          justifier d’une expérience minimum de 05 ans dans la conduite d’évaluation environnementale et sociale ou dans la gestion environnementale et sociale de projets d’infrastructures en milieu urbain;

-          avoir participé en tant qu’expert environnementaliste au moins cinq (05) missions spécifiques de suivi et de surveillance environnementale et sociale de projets ou programmes financés par la Banque mondiale ou d’autres bailleurs bi ou multilatéraux;

-          avoir conduit au moins trois (03) missions spécifiques d'évaluation environnementales et sociales (CGES, CIES, EIES, EESS, Audit environnemental, Audit d’Hygiène-Santé-Sécurité, etc.) de projets d’infrastructures ;

-          avoir une bonne maîtrise de l’outil informatique (traitement de textes, tableurs, gestion de projet et Internet notamment) ;

-          avoir une bonne expression écrite et orale en français ;

-          avoir de bonnes dispositions pour le travail en équipe et sous pression ;

-          des formations complémentaires en matière d’évaluation environnementale et de gestion sociales seraient un atout.

V- PROCEDURE DE RECRUTEMENT

Etapes de recrutement

Le recrutement se déroulera en trois (03) phases suivantes:

      une phase de présélection sur analyse de dossiers ;

      une phase d’entretiens ;

      une phase de négociation du contrat.

Critères de présélection et de sélection des candidats

Une grille de présélection arrêtée par PARU sera établie en considération des termes de référence validé par la Banque mondiale.

La sélection des candidats sera basée sur les critères non exhaustifs suivants :

      la qualification ou le niveau d’étude (diplôme) ;

      l’expérience professionnelle globale, spécifique et similaire ;

      l’aptitude à travailler en équipe et à exécuter des missions de terrain.

VI- DUREE DE LA MISSION

La durée du contrat du (de la) spécialiste en sauvegarde environnementale est d’un (1) an renouvelable sur la durée du projet et conformément aux dispositions du contrat qu’il aura signé avec le Coordonnateur du Projet en accord avec la Banque mondiale. Le candidat ne sera confirmé qu’après la revue de ses performances sur une période d’essai de six(06). Le renouvellement ne peut intervenir que si ses états de service sont satisfaisants pour le projet et pour la Banque mondiale. La durée du projet est de cinq (5) ans.

VII- METHODE DE SELECTION

Le recrutement sera effectué par Sélection de Consultant Individuel sur la base des procédures définies dans les Directives Passation des Marchés dans le cadre du Financement de Projets d’Investissement (FPI) pour les Fournitures, Travaux, Services autres que des Services de Consultants et Services de Consultants de la Banque mondiale version de Juillet 2016, révisions en Novembre 2017 et Août 2018. Les candidat(e)s intéressé(e)s par cette offre sont prié(e)s de préparer un dossier de candidature comportant les éléments suivants :

VIII-DOSSIER DE CANDIDATURE

-          Une lettre de motivation manuscrite ;

-          Un curriculum vitae détaillé ;

-          Les attestations certifiées pour les déclarations figurant dans le CV;

-          La photocopie des diplômes.

Les Propositions seront élaborées en langue en française, devront être déposées en trois (03) exemplaires (1 original et 2 copies) sous plis fermé avec la mention "Recrutement d’un (e) Spécialiste (e) en Sauvegarde Environnementale du PARU » au plus tard le XXXX 2019 à XXX h YYY mn précises à l’adresse suivante :

Cellule de Coordination du Projet de Renaissance des Infrastructures de Côte d’Ivoire (PRI-CI) sise aux II Plateaux – Vallons, Cité LEMANIA, lot N° 1802

08 BP 2346 Abidjan 08 COTE D’IVOIRE - Tél : (225) 22 40 90 90 /91 -             22 41 47 74 Fax : (225) 22 41 35 59

Facebook

Twitter

Youtube
LinkedIn