PRICI: Travaux de drainage au carrefour Faya (Génie 2000) :1ère demi-chaussée : samedi 06 octobre 2018, de 07h30 mn à 19h00 mn ; 2ème demi-chaussée : dimanche 07 octobre 2018, de 07h30 mn à 19h00 mn PROJET GRAND ABIDJAN: BRT + revue technique du volet mobilité urbaine PFCTCAL: Préparation de la clôture du projet et du rapport d’achèvement PREMU: Les personnes affectées et recensées dans le cadre des travaux de la ville de Tiassalé sont invitées à consulter les listes de noms affichées à la Préfecture et à la Mairie. PREMU: Les personnes recensées dans le cadre des travaux de la ville de Tiassalé et qui n’ont pas encore participé aux négociations individuelles sont invitées à prendre attache avec la Cellule de coordination du PREMU à compter de ce jour. PRICI: 28/07/2018 Séance de sensibilisation sur le VIH Sida et la sécurité routière dans le cadre des travaux d’aménagement et de bitumage de voiries du lot 1A2-LRA

Le PFCTCAL

Objectif de développement

Faciliter la libre circulation des personnes et des biens le long du corridor côtier Abidjan – Lagos à travers la réduction des barrières physiques et non physiques.

Financement

Le cout global du projet est de 148 millions de dollars US  soit 74 milliards de francs CFA.

L’arrangement financier se présente comme suit :

Diagramme PFCTCAL

Composantes

COMPOSANTE A :
DEVELOPPEMENT DE LA FACILITATION DU COMMERCE
(6.8 millions de dollars US financés par l’IDA)

L’objectif de cette composante est d’améliorer la fluidité de la circulation des personnes et des biens des quais du port d’Abidjan au poste frontalier de Noé.
De manière spécifique la composante A se propose d’améliorer l’efficacité des procédures des intervenants de la chaîne logistique allant du port d’Abidjan au poste frontalier de Noé.

 

Sous composante A1 : Appui au plan de modernisation des douanes

Faciliter les échanges de données sur le flux de marchandises à l’exportation et en transit entre la Côte d’Ivoire et le Ghana.

 

Sous composante A2 : Appui à l’interconnexion des douanes ivoiriennes et ghanéennes

Faciliter les échanges de données sur le flux de marchandises à l’exportation et en transit entre la Côte d’Ivoire et le Ghana.

 

Sous composante A4 : Appui à la communauté portuaire

Renforcer les capacités des acteurs de la chaine logistique portuaire à travers un appui à la mise en place d’un dispositif de formation continue au sein de la Communauté Portuaire d’Abidjan.

 

Sous composante A5 : Appui à l’interconnexion des douanes ivoiriennes et ghanéennes

Améliorer l’efficacité de la chaîne logistique reliant le port d’Abidjan aux autres ports du corridor Abidjan – Lagos. Cette sous composante A5  se décline en études, en assistances techniques, en activités de sensibilisation destinées aux acteurs du transport y compris les forces en charge du contrôle.

 

COMPOSANTE B : 
AMELIORATION DE L’INFRASTRUCTURE ROUTIERE DU CORRIDOR 

L’objet principal de la composante B est l’amélioration l’infrastructure routière.  Les activités de la composante sont :

 La Réalisation d’études de conception technique et d’ingénierie  détaillées en vue des travaux d’amélioration et de réhabilitation  des routes à entreprendre par le projet ;

 L’amélioration d’environ 130.3 km de route du tronçon Moosou - Nzikro – Aboisso-Noé dans le corridor,  y compris l’élargissement de pont Noé et la supervision des travaux correspondants ;

 Aménagement de la voirie de Cocody

 La Construction de deux aires de repos à Noé et à Aboisso ;

 La réhabilitation du terminal de fret de Vridi et d’environ 8.9 Km de route d’accès

 L’Étude sur la gestion du trafic sur les voies d’accès menant au Port d’Abidjan ;

 L’Application des mesures visant à atténuer l’impact socio-environnemental induit par les travaux publics.

 

COMPOSANTE C : 
GESTION ET CORDINATION DU PROJET
(2,9 millions de dollars US dont 1,9 millions de l’IDA)

C’est la composante régionale du projet. Elle est mise en œuvre par l’Organisation du Corridor Abidjan Lagos (OCAL) pour un coût estimé à 6 millions de dollars US).
Cette composante englobe les sous composantes suivantes :

 (a) Création et exécution de programmes d’activités visant à réduire l’impact du VIH/SIDA et à prévenir la propagation de l’infection par le VIH au sein des communautés établies et/ou travaillant le long du tronçon du corridor situé à l’intérieur des territoires des bénéficiaires,

 (b) Collecte et traitement des données nécessaires pour mesurer et suivre la performance dans les domaines du commerce, du transport et de la lutte contre le VIH/SIDA le long du corridor ; et ii) large diffusion de ces données dans les territoires des bénéficiaires et au-delà.

 

COMPOSANTE C : 
GESTION ET CORDINATION DU PROJET 
(2,9 millions de dollars US dont 1,9 millions de l’IDA)

 

Cette composante vise à assurer la mise en œuvre et le suivi  les activités de gestion quotidienne du projet. La coordination de ces activités est mise en œuvre à travers.
La coordination de ces activités est mise en œuvre à travers :

 La Fourniture d’appui technique et logistique nécessaires à la gestion durable des activités ;

 La Coordination des activités d’exécution ;

 Le Suivi et évaluation de l’avancement du Projet.

Zone d'intervention du Projet

ZONE PFCTCAL

Cibles/ Bénéficiares

 Opérateurs de transport ;

 Industrie marchande de l’économie ;

 Consommateurs et producteurs au sein de la CEDEAO et hors de la sous-région.

Gouvernance

Comité de Pilotage

Le comité de pilotage est présidé par le Ministère de tutelle, le  Ministère des Infrastructures Economiques. Le Comité de pilotage est un cadre de concertation de coordination de la supervision du projet. Il veille à la conduite  à bonne fin du projet.

Le comité de pilotage du projet comprend:

Ministère des Infrastructures Economiques ;

 Ministère de l’Economie et des Finances ;

Ministère des transports ;

Ministère de la Défense ;

Ministère de la Sécurité Intérieure ;

Ministère de l’Intégration Africaine ;

Ministère de la Santé et de la lutte contre le VIH-SIDA ;

Ministère chargé de l’environnement ; 

Le comité de pilotage s’appuie sur un comité technique dont les membres sont :

Le Directeur Général des douanes ou son représentant ;

 Le Secrétaire permanent du Comité National de Facilitation ou son représentant ;

Le Directeur Général de l’Agence de Gestion des Routes ou son représentant ;

Le point focal VIH-SIDA de l’organisation du Corridor Abidjan Lagos ;

Le Coordonnateur national du projet ;

Le comité technique assure le suivi technique de la mise en œuvre du projet et instruits les dossiers soumis à la validation du comité de pilotage ;

Résultats Attendus

La réduction du temps de séjour des marchandises/conteneurs aux ports ;

Un Guichet unique informatisé mis en place et opérationnel ;

La réduction du nombre de barrages routiers au 100 km ;

La réduction du temps de passage aux frontières des camions chargés de marchandises

Le pourcentage de route en bon état et en état acceptable;

Le nombre de kilomètre de routes réhabilitées ;

Le nombre de bénéficiaires directs du projet (% femmes).

Facebook

Twitter

Youtube
LinkedIn

Partenaires financiers

Partenaires techniques